La fabrication d'un moulage

Le saviez-vous : La fabrication d’un moulage

Reproduction fidèle d’une œuvre sculptée, le moulage résulte d’un processus long et minutieux, qui repose sur la création d’un moule puis de son exploitation pour obtenir des tirages multiples.

La prise d’empreinte : 
Les artisans de l’atelier de moulage réalisent des prises d’empreinte sur des œuvres d’art originales. Pour les préserver, une couche de protection est appliquée sur l’ensemble de la pièce. Le mouleur-statuaire applique ensuite, au pinceau, deux couches d’élastomère liquide. Cette membrane est épaissie jusqu’à un centimètre environ suivant le volume à mouler. Ce matériau présente l’avantage d’être élastique, précis et facile à démouler.
Lorsque le volume est enrobé de sa membrane en silicone, on réalise sur l’ensemble des chapes en plâtre correspondant aux différentes parties du moule. Celles-ci maintiennent le silicone une fois l’ensemble démoulé. Un châssis en bois vient terminer l’ensemble, pour soutenir les chapes, aider au démoulage et à la manutention du moule. Une fois le moule terminé, l’œuvre est démoulée. C’est l’étape la plus délicate : toute manipulation malencontreuse peut endommager l’original.
 
La réalisation du tirage
La technique la plus fréquemment employée est celle du coulage à l’imprimé. Le plâtre est déposé en couches dans le moule : la première avec le plâtre seul, la deuxième est renforcée avec de la filasse. Pour les pièces de grandes dimensions, une armature en bois ou en métal est réalisée pour soutenir et consolider le volume.
 
La patine
La dernière étape de la fabrication d’un moulage consiste à patiner le matériau brut pour lui conférer un aspect du marbre, de la terre cuite, du bronze, etc.
 
 
 

© 2022 Sculpture Advisor. | Designed By Final Web Design, Inc.